Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CFDT-Interco72

 

logo_cfdt_interco_72.gifSyndicat Départemental de la Sarthe

 

des Personnels des Communes – Département – Pompiers – ARS – Préfecture – OPH – Pénitentiaire - Justice – PJJ -Police –

Services Publics Concédés.

 


                                                                                                                           

 

 

                                                                                                                                                          Le Mans, le 9 décembre 2010

 

                                                                                               Monsieur Le Préfet de la Sarthe

                                                                                               1, place Aristide Briand

                                                                                               72041 Le Mans cedex 9

Objet : contrats aidés.

 

Monsieur le Préfet,

 

Le syndicat CFDT Interco 72 vous interpelle sur la situation des salariés en contrats aidés.

 

L’Etat, au mépris des engagements pris en 2009 dans le cadre d’une convention tripartite (Etat, Pôle Emploi, secteur de l’insertion par l’activité économique), visant à restructurer, professionnaliser et améliorer la prise en charge des publics accueillis ; à décider de stopper brutalement et unilatéralement tous les renouvellements et tous les contrats aidés pour 2011.

 

Pour le syndicat Interco 72, c’est un mauvais sort fait aux salariés les plus éloignés de l’emploi.

 

Alors que la crise continue de produire ses effets néfastes sur les salariés touchés de plein fouet, l’heure n’est pas à la réduction des contrats aidés, mais à leurs multiplications.

 

Dans le courant de cette année, vous avez incité les collectivités sarthoises à risquer des conventions de contrats aidés. Un certain nombre d’entres elles se sont inscrites dans cette démarche d’insertion. Plusieurs de ces collectivités, grâce à ces dispositifs, ont permis à des salariés relevant des minimums sociaux de pouvoir se réinsérer et de les intégrer au sein de leurs services.

Le fait, de ne pas reconduire ce dispositif ou de ne pas renouveler ces contrats déjà engagés, plongent ces salariés dans une situation dramatique, et obère toutes possibilités d’accéder à un emploi.

 

Pour le syndicat CFDT Interco 72, devant l’ampleur du niveau de chômage dans notre département, il est intolérable que les populations, qui rencontrent le plus de difficultés sociales et professionnelles, soient de nouveau lésées par la rigueur budgétaire.

 

Monsieur le Préfet, le syndicat vous demande d’intervenir auprès de l’Etat et de ses services, pour qu’ils respectent les engagements pris concernant les secteurs de l’insertion des publics en difficultés.

 

Nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, en l’expression de notre haute considération.

 

                                                                                               Le Secrétaire Départemental

                                                                                               Du Syndicat Interco 72

 

                                                                                               Didier Besnard

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article