Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CFDT-Interco72

Lors de la journée du 11 octobre, la CFDT n'appelle pas à des arrêts de travail. L’objectif est d’aller à la rencontre des salariés.

 

"Nous voulons que le 11 octobre fonctionne pour les travailleurs et pas uniquement pour les syndicalistes." C’est pourquoi "la CFDT n’appellera pas à des arrêts de travail : ce n’est pas une réponse adéquate pour les salariés qui craignent pour leur pouvoir d’achat et leur emploi." Difficile d’être plus clair que Marcel Grignard à sa sortie de la réunion intersyndicale du 15 septembre. Faute d’accord sur les modalités de la journée nationale d’action interprofessionnelle prévue le 11 octobre, les cinq organisations se sont séparées sans déclaration commune – Solidaires et la CGT refusant un texte qui ne faisait pas référence à des arrêts de travail.

Cependant, aucune organisation ne remet en cause les objectifs affichés dans la déclaration commune du 1er septembre : abandonner la taxation des complémentaires santé ; supprimer les exonérations et la défiscalisation des heures supplémentaires ; conditionner toute aide publique à son efficacité sociale ; mettre en œuvre la taxe sur les transactions financières ; faire de l’emploi, en particulier celui des jeunes, une priorité ; stopper les suppressions d’emplois dans la fonction publique ; soutenir le pouvoir d’achat, particulièrement celui des personnes aux plus bas revenus, et rouvrir les négociations salariales dans les entreprises et la fonction publique afin de réduire les inégalités, notamment entre les fem­mes et les hommes.

Au plus près des salariés

La CFDT privilégie les rassemblements avec des horaires et des modalités permettant au plus grand nombre possible de salariés d’y participer, afin de "rassembler un maximum de salariés pour peser sur les décideurs" et les dernières décisions du gouvernement. Dans cette optique, au sein des territoires comme à l’intérieur des entreprises, les équipes CFDT sont appelées à "privilégier les rassemblements et les rencontres avec les salariés".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article