Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT INTERCO 72

LE SYNDICAT INTERCO 72 SE MOBILISE POUR DÉFENDRE UN AGENT AU LUART

12 Avril 2011 , Rédigé par CFDT-Interco72 Publié dans #Le syndicat départemental

le luart cftd

 

Le 04 avril dernier le syndicat interco 72 s'est mobilisé dans la commune de Le Luart afin de dénoncé le traitement que fait subir cette collectivité à notre collègue. Plusieurs centaines de tracts ont été distribuées dans les boîtes aux lettres des habitants  (voir ci-après).

Merci encore aux syndiqués qui nous ont aidés ! 

 

 

 

 

 

 

Une partie de l'équipe CFDT qui est intervenue au Luart.

 

 

 

A U      L  U  A  R  T

IL NE FAIT PAS BON ÊTRE FONCTIONNAIRE,

QUI PLUS EST SYNDIQUÉ !

elu

 

 

 

En effet, un agent embauché en 2009 comme responsable du service technique subit depuis plusieurs mois un traitement indigne d’une collectivité territoriale républicaine. Très vite, il a dénoncé un fonctionnement interne plus que litigieux avec des absentéismes répétés de certains agents, des disparitions de carburant. C’est là, que les choses pour lui ont changé, il est devenu « persona non grata»  et dès lors, on lui a trouvé tous les défauts possibles. Depuis, il vit l’enfer avec un maire adjoint, qui le « piste » au quotidien espérant que notre collègue commette une faute. Ainsi il a été « consigné » à l’atelier municipal sans possibilité d’intervenir à l’extérieur (« Quitte à ce que tu restes assis sur une caisse au milieu de l’atelier à rien faire, tu ne bouges plus d’ici. Et si t’es pas content tu restes chez toi … »). Ensuite, il lui a été interdit de se rendre au foyer logement qui est pourtant un bâtiment municipal ! Pire, il a été, de façon éhontée, accusé   d’emprunter du matériel communal pour travailler « au noir », qui plus est, sur son temps de travail ! Il a été menacé plusieurs fois de « mutation d’office à l’autre bout du département». Quand la médecine du travail dénonce l’insalubrité du local technique, le maire adjoint menace encore notre collègue en lui signifiant « qu’il se chargerait de son cas »! Voici un florilège des propos de cet adjoint qui confond missions municipales et «  flicages permanents »:

- « Si l’équipe municipale veut b….. quelqu’un, on peut trouver... »

- « Si tu veux jouer au con, tu vas trouver... ».

- « Dans toutes les villes de la Sarthe il y a au moins un agent qui ne fait rien ! »

- « Quitte à payer le prix, je te ferai partir d’ici ! »

Sont-ce des propos dignes d’un élu de la République ?

Le comble s’est déroulé il y a quelques jours. Le maire adjoint, comme à son habitude, « marquait à la culotte » notre collègue. En se retournant, l’agent a renversé  du joint de carrelage sur le pantalon de l’élu et ce dernier le menace de porter plainte !! Pourquoi ? Pour salissure de pantalon prohibée ?

Et oui, il faut croire que Le Luart est au dessus des lois et que l’on y supporte pas la remise en cause de ses pratiques internes !

Plus généralement, au Luart, les élus questionnent leurs agents pour savoir s’ils sont syndiqués ou s’ils comptent le faire ! Pourquoi faire ? Une chasse aux sorcières ?

Nous, la CFDT, demandons clairement aux élus du Luart que cet agent soit traité

comme tous les autres, qu’on le respecte .

Cet acharnement et ces pratiques discriminatoires doivent cesser !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article