Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CFDT-Interco72

le luart cftd

 

Le 04 avril dernier le syndicat interco 72 s'est mobilisé dans la commune de Le Luart afin de dénoncé le traitement que fait subir cette collectivité à notre collègue. Plusieurs centaines de tracts ont été distribuées dans les boîtes aux lettres des habitants  (voir ci-après).

Merci encore aux syndiqués qui nous ont aidés ! 

 

 

 

 

 

 

Une partie de l'équipe CFDT qui est intervenue au Luart.

 

 

 

A U      L  U  A  R  T

IL NE FAIT PAS BON ÊTRE FONCTIONNAIRE,

QUI PLUS EST SYNDIQUÉ !

elu

 

 

 

En effet, un agent embauché en 2009 comme responsable du service technique subit depuis plusieurs mois un traitement indigne d’une collectivité territoriale républicaine. Très vite, il a dénoncé un fonctionnement interne plus que litigieux avec des absentéismes répétés de certains agents, des disparitions de carburant. C’est là, que les choses pour lui ont changé, il est devenu « persona non grata»  et dès lors, on lui a trouvé tous les défauts possibles. Depuis, il vit l’enfer avec un maire adjoint, qui le « piste » au quotidien espérant que notre collègue commette une faute. Ainsi il a été « consigné » à l’atelier municipal sans possibilité d’intervenir à l’extérieur (« Quitte à ce que tu restes assis sur une caisse au milieu de l’atelier à rien faire, tu ne bouges plus d’ici. Et si t’es pas content tu restes chez toi … »). Ensuite, il lui a été interdit de se rendre au foyer logement qui est pourtant un bâtiment municipal ! Pire, il a été, de façon éhontée, accusé   d’emprunter du matériel communal pour travailler « au noir », qui plus est, sur son temps de travail ! Il a été menacé plusieurs fois de « mutation d’office à l’autre bout du département». Quand la médecine du travail dénonce l’insalubrité du local technique, le maire adjoint menace encore notre collègue en lui signifiant « qu’il se chargerait de son cas »! Voici un florilège des propos de cet adjoint qui confond missions municipales et «  flicages permanents »:

- « Si l’équipe municipale veut b….. quelqu’un, on peut trouver... »

- « Si tu veux jouer au con, tu vas trouver... ».

- « Dans toutes les villes de la Sarthe il y a au moins un agent qui ne fait rien ! »

- « Quitte à payer le prix, je te ferai partir d’ici ! »

Sont-ce des propos dignes d’un élu de la République ?

Le comble s’est déroulé il y a quelques jours. Le maire adjoint, comme à son habitude, « marquait à la culotte » notre collègue. En se retournant, l’agent a renversé  du joint de carrelage sur le pantalon de l’élu et ce dernier le menace de porter plainte !! Pourquoi ? Pour salissure de pantalon prohibée ?

Et oui, il faut croire que Le Luart est au dessus des lois et que l’on y supporte pas la remise en cause de ses pratiques internes !

Plus généralement, au Luart, les élus questionnent leurs agents pour savoir s’ils sont syndiqués ou s’ils comptent le faire ! Pourquoi faire ? Une chasse aux sorcières ?

Nous, la CFDT, demandons clairement aux élus du Luart que cet agent soit traité

comme tous les autres, qu’on le respecte .

Cet acharnement et ces pratiques discriminatoires doivent cesser !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article