Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CFDT-Interco72

C'est officiel et définitif (cette fois) l'ARS délégation Sarthe occupera les locaux situés place de l'Eperon au 2 ème et 3ème étage du batiment où résidaient les services du Maine Libre.

 

Nous sommes heureux à la CFDT de cette issue. Aprés les tergiversations de notre administration, le comité national a donc tranché favorablement pour ce site qui présente à nos yeux le mérite d'être situé en centre ville et près des lignes de transport. C'est un plus pour l'usager et un moindre mal pour les agents.

 

Nous avons adressé  un courrier de remarques à notre déléguée territoriale sur ce sujet que nous recopions in extenso.

 

 "Dans le cadre de la concertation qui prélude au futur déménagement place de l’Eperon, vous avez reçu les représentants syndicaux le mercredi 1er septembre 2010, vous avez invité les personnels à une réunion d’information sur ce thème le mercredi 8 septembre 2010 et nous avons été destinataire des plans des locaux le lundi 13 septembre 2010.  

 

A cet égard nous vous faisons part des réflexions de la CFDT suscitées par cette opération qui devrait nous engager pour au moins cinq ans, terme nécessaire à la mise en conformité du futur site des administrations de l’Etat dans le département.

  

Sur l’organisation en général 

 

-             D’une manière générale, nous dénonçons vivement l’argument financier systématiquement opposé à des demandes légitimes des agents ; il semblerait que dans les DDI ce critère est moins prévalu ;

-                   Il nous semble paradoxal d’organiser l’agencement des bureaux avant que ne soit élaboré le projet territorial de service nécessaire à l’établissement des missions et des moyens ad hoc (exemple : y a-t-il une fonction accueil ? Une fonction courrier ? une fonction DRH ? Avec quels moyens ?)

-                   Il nous semble incontournable également de définir prioritairement les prises de fonctions des agents dans leur nouvelle fiche de poste ; une information sur ce thème et des décisions devront être nécessaires rapidement.

-                   Il n’est nullement mention du volet formation pour accompagner ces changements : aucun recensement, aucun financement, aucune perspective de rentrée.

 

Sur l’agencement des bureaux

 

-                   Le nombre de bureau à trois places reste conséquent : trois pour des surfaces variant de 24 m², 25.29 m² et 28 m² ; pour mémoire, la conception ergonomique des espaces de travail en bureaux selon la norme AFNOR NF X35-102 prévoit 10 m² par agent et 22 m² pour deux agents ; on est donc loin du compte. Nous vous demandons en conséquence de bien vouloir augmenter la surface des dits bureaux ;

-                   Il est à prévoir des difficultés de rangement ; nous vous rappelons que les dossiers dans les bureaux sont des dossiers « vivants » et qu’il est exclu que certains transitent par le sous sol avant d’arriver sur nos bureaux ; les placards devront être strictement prévus pour palier aux difficultés de rangement ; seul l’archivage pourrait être logiquement étudié en sous sol ; vous devrez privilégier les placards aux armoires plus fonctionnels ;

 

-                   Sur le choix de la moquette : il est étonnant qu’un ancien ingénieur sanitaire préconise la moquette là où il y a des locaux neufs (Nantes, Sarthe) ; nous vous rappelons le caractère allergisant de la moquette et les difficultés d’entretien que cela pose, nous n’évoquerons pas non plus le surcoût que le nettoyage hebdomadaire pourrait occasionner ; l’argument du coût qui exclut le balatum n’est pas recevable ; 

 

-                Les bureaux devront être équipés de cloisons acoustiques adaptées, iso phoniques. Le choix du matériel sera déterminant et nous vous invitons à cet égard à ne pas imiter la DDCS sur ce choix ;

-                   Sur les places de parkings dédiées aux voitures de service : il est important qu’une place puisse être localisée à proximité du bâtiment pour permettre le transfert de matériel ;

-                   Sur les places de parking dédiées aux agents : nous regrettons le recul de l’administration sur ce thème (alors que les DDI ont été mieux servis sur ce point) ;

-                   Une étude doit être rapidement réalisée sur les places libres et « non taxées » dans les environs 

-                   Il nous paraît important que soit rappelé le dispositif réglementaire d’aide en matière de transports en communs et que des procédures d’accompagnement soient effectives ;

-                   Sur la restauration : nous souhaiterions savoir si les modalités de prise en charge existante (Subvention RIA) existeront dans un avenir proche compte tenu du statut juridique des ARS ;

-                   Nous espérons que la totalité des agencements rendra le bâtiment accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article