Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT INTERCO 72
Articles récents

FONCTION PUBLIQUE : JOURNÉE NATIONALE D'ACTION LE 15 MAI

30 Avril 2014 , Rédigé par CFDT-Interco72 Publié dans #Le syndicat départemental

Les organisations syndicales CFDT - CFTC – CGT – FA-FP - FSU - SOLIDAIRES - UNSA, dénoncent une nouvelle fois, l'absence de négociations salariales dans la Fonction publique et la dégradation de la qualité de l'emploi public.

La politique d’austérité salariale menée par le gouvernement à l’égard des agents publics aboutit à une baisse incessante de leur pouvoir d'achat. Pourtant son amélioration est un objectif affiché du nouveau gouvernement.

Le contentieux salarial s’accumule et la poursuite du gel du point d’indice est inacceptable !

Les agents de la fonction publique jouent un rôle déterminant dans notre société.

La qualité des services rendus aux usagers est leur préoccupation majeure.

La reconnaissance de leur travail ne peut donc plus attendre.

Le gouvernement doit ouvrir sans délai de réelles négociations sur les rémunérations et garantir des emplois publics de qualité correspondant aux besoins.

Les organisations syndicales exigent une revalorisation immédiate du point d'indice, la refonte de la grille indiciaire permettant la revalorisation de tous les métiers et des mesures de rattrapage.

Elles appellent les agents des trois versants de la Fonction publique à une journée nationale d'action et de mobilisation le 15 mai prochain, journée qui pourra prendre des formes diversifiées (rassemblements, manifestations, grèves, arrêts de travail...).

Paris le 8 avril 2014

Lire la suite

MÊME EN L’ABSENCE D’INTERVENTION, LA PÉRIODE PENDANT LAQUELLE UN AGENT DOIT RESTER JOIGNABLE A TOUT MOMENT CONSTITUE UNE PÉRIODE D’ASTREINTE

9 Avril 2014 , Rédigé par CFDT-Interco72 Publié dans #Le syndicat départemental

INFORMATION JURIDIQUE

 

La commune de Neuilly-Plaisance a été condamnée par la Cour Administrative d’Appel de Versailles à verser à M.B. adjoint technique affecté à la piscine municipale en qualité d'agent polyvalent, pour la période du 28 mai 2005 au 30 septembre 2009, une somme correspondant aux montants de l'indemnité d'astreinte de l'article 1e I des arrêtés conjoints du ministre de l'équipement, des transports, du logement, du tourisme et de la mer, du ministre chargé du budget et du ministre chargé de la fonction publique pris en application de l'article 3 du décret du 15 avril 2003 diminuée de la rémunération qu'il a déjà perçue pour ces mêmes heures.

 

En effet, pendant une semaine sur deux et onze mois sur douze, M. B. de la commune de Neuilly-Plaisance est resté à son domicile ou en tout lieu de son choix afin d'être, comme la commune lui en avait donné la mission, " joignable par téléphone afin de pouvoir renseigner ou appuyer techniquement les agents chargés de l'astreinte générale des bâtiments. " . La commune a mis à sa disposition un téléphone portable en vue de répondre à tout appel éventuel adressé dans ce cadre ; que, dans ces conditions, et alors même qu'il ne ressort pas des pièces du dossier que M. B... se soit effectivement déplacé pour des interventions sur les installations de la piscine pendant les périodes litigieuses et que, par ailleurs, l'utilisation d'un téléphone portable lui permettait d'être joignable à tout moment sans pour autant demeurer à son domicile, les périodes litigieuses doivent être regardées comme étant des périodes d'astreinte au sens des dispositions précitées de l'article 2 du décret du 19 mai 2005.

 

http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000028221953&fastReqId=320464694&fastPos=1

 

Lire la suite

LES « REÇUS-COLLÉS » DE L’EXAMEN PROFESSIONNEL DES RÉDACTEURS

28 Mars 2014 , Rédigé par CFDT-Interco72 Publié dans #Le syndicat départemental

Entre 2005 et 2011, de nombreux agents de catégorie C ont utilisé la possibilité qui leur était alors ouverte de passer un examen professionnel pour être plus rapidement promouvables au grade de rédacteur et ils l’ont réussi.

Malheureusement pendant cette période, les quotas d’avancement ont été insuffisamment élargis pour permettre qu’ils soient tous promus, malgré les alertes incessantes des organisations syndicales.

Au final, la CFDT a demandé avec insistance que les lauréats de l’examen professionnel puissent être promus hors quota, sans succès.

Depuis le 31 juillet 2012, le quota est d’une promotion pour 3 recrutements ou de 5% de l’effectif du cadre d’emplois si c’est plus avantageux, ce qui continue d’être insuffisant.

C’est pourquoi la CFDT a récemment envoyé le courrier ci-après à M. Lebranchu, ministre de la fonction publique.

 

Courrier adressé à Marylise Lebranchu:

Madame la Ministre,

Entre 2005 et 2011, de nombreux agents de catégorie C ont utilisé la possibilité qui leur était alors ouverte de passer un examen professionnel pour être plus rapidement promouvables au grade de rédacteur, et souvent avec succès.

Malheureusement pendant cette période, les quotas d’avancement ont été insuffisamment élargis pour qu’ils puissent tous être promus dans des délais raisonnables et ce, malgré les alertes incessantes des organisations syndicales à ce sujet.

Comme vous le savez, lnterco CFDT a finalement fortement demandé que ces lauréats de l’examen professionnel de rédacteur puissent être promus hors quota, pour que leur investissement et les compétences qu’ils ont démontrées soient reconnus sans retard, au lieu d’accumuler amertume et démotivation.

Cette solution n’a malheureusement pas été retenue, et maintenant plusieurs années après leur réussite à l’examen, nombre d’agents n’ont pas encore pu être nommés et ne pourront l’être rapidement, compte-tenu du quota en vigueur.

C’est pourquoi nous sollicitons auprès de vous que cette question soit réexaminée dans les meilleurs délais.

Sûre de votre attention, et en vous remerciant par avance,

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’assurance de ma haute considération.

Marie-Odile Esch

Secrétaire Générale

Lire la suite