Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CFDT INTERCO 72
Articles récents

REVALORISATION DU SMIC:ON NE PEUT PAS EN RESTER A UN COUP DE POUCE

27 Juin 2012 , Rédigé par CFDT-Interco72 Publié dans #Actualité générale

La décision du gouvernement de donner un coup de pouce au Smic est attendue par 2,5 millions de salariés du privé et des fonctions publiques. Si les attentes sont aussi fortes sur le Smic, c’est essentiellement parce que les politiques salariales dans les entreprises et administrations n’offrent que peu de perspectives aux salariés.

 

Pour la CFDT, le Smic est bien un des leviers pour agir sur le pouvoir d’achat, mais il ne suffit pas à répondre aux attentes des salariés.

 

Il faut aller au-delà et faire en sorte que le Smic reste bien un minimum de démarrage. C’est devenu pour beaucoup trop de salariés l’unique horizon. 20 % d’entre eux, ont plus de dix ans d’ancienneté dans leur entreprise.

 

L’affaiblissement de la négociation salariale, dans les entreprises et les branches professionnelles, notamment par un système d’aides aux entreprises sur les bas salaires sous forme d’allègement de cotisations sociales, a fait du Smic le principal moteur de l’évolution des bas salaires.

 

Chaque année, l’État concède 25 milliards d’euros à cette politique d’aides aux entreprises. La CFDT demande que ces aides soient conditionnés à une mise en conformité de chaque branche au niveau du Smic et à l’existence de plans de déroulement de carrières. Même si les richesses crées sont moins importantes du fait de la crise, rien n’empêche une redistribution plus juste des celles-ci.

 

Augmenter le Smic, ce n’est pas agir sur tous les bas revenus. En raison de la précarité et de l’instabilité dans l’emploi (temps partiel et chômage), un tiers des salariées femmes et un quart des hommes ont un revenu salarial annuel inférieur à un Smic à temps plein. Pour la CFDT, il faut agir sur ces formes d’emploi précaires.

 

Par ailleurs, la problématique des dépenses contraintes, dont le poids est devenu insupportable pour trop de salariés, est un enjeu majeur : coût de l’énergie et des transports, accès au logement, reste à charge des dépenses de santé, fiscalité… La responsabilité des pouvoirs publics doit aussi être engagée sur tous ces sujets.

 

C’est pour toutes ces raisons que la CFDT a demandé la tenue d’une conférence sur les questions de rémunérations et de pouvoir d’achat.

Lire la suite

PROJET GASCON:UNE GRANDE ENQUÊTE SUR LES CONTRACTUELS

20 Juin 2012 , Rédigé par CFDT-Interco72 Publié dans #Le syndicat départemental

Contractuels de la fonction publique !
Que dites-vous de vos conditions d’emploi et de rémunération ?
La situation des contractuels est bien documentée et pourtant...
La CFDT lance le projet GASCON visant à construire à l’intention des contractuels de la fonction publique un ensemble de garanties collectives pour la sécurisation de leurs parcours professionnels.
Que dites-vous de vos conditions d’emploi ? de vos conditions de travail ? de votre rémunération ?
et quels progrès attendez-vous sur tous ces points ?
Vous êtes contractuel(le).
Dites-le nous en consacrant les dix minutes nécessaires pour répondre à notre enquête anonyme en ligne sur  www.contractuels.fr
 
M4316048482031338057
En répondant à ce questionnaire, vous nous aiderez à dresser le profil du contractuel de la fonction publique que vous êtes, de votre emploi tel que vous le vivez et vous contribuerez à l’élaboration des revendications que nous nous proposons de porter avec vous.
Parcequ’il ne faut pas confondre services publics et statut d’emploi des personnels qui en assurent la mission...
Parce qu’en France, aux côtés des agents titulaires de la fonction publique, 891 000 contractuels de droit public remplissent les mêmes missions...
Parce que depuis la loi de 2005 bientôt 100 000 d’entre nous bénéficieront d’un CDI...
Parce que les contractuels ont aujourd’hui moins de droits et sont moins sécurisés dans leur parcours professionnel que les salariés du secteur privé...
Et parce que la loi de 20122 visant à réduire la précarité laissera inchangée la situation de la grande majorité d’entre nous...
Lire la suite

DÉCRET RETRAITES : UNE MESURE DE JUSTICE POUR LES SALARIÉS QUI ONT COMMENCÉ À TRAVAILLER JEUNES

7 Juin 2012 , Rédigé par CFDT-Interco72 Publié dans #Le syndicat départemental

La CFDT se félicite de l’extension des possibilités de retraite anticipée pour carrière longue aux salariés qui ont commencé à travailler à 18 ou 19 ans et ont cotisé 41 ans.

Cette mesure de justice fondée sur la durée de cotisation a été obtenue en 2003 par la CFDT. Elle a déjà bénéficié à plus de 650 000 salariés qui ont commencé à travailler jeunes.

L’élargissement de ce dispositif permettra de corriger une partie des inégalités creusées par le recul brutal des bornes d’âge de départ depuis 2010.

L’amélioration de la prise en compte des périodes de maternité apporte une réponse à la discrimination dont certaines mères de famille faisaient l’objet jusqu’alors. Concernant les périodes de chômage, les revendications de la CFDT ont également été en partie entendues : deux trimestres seront considérés comme cotisés.

Au-delà des améliorations apportées par ce décret, certains demandeurs d’emploi seniors ont réuni tous leurs trimestres mais ont épuisé leurs droits à l’assurance chômage avant l’âge légal de la retraite. Pour ceux-là, la CFDT demande le rétablissement de l’Allocation équivalent retraite (AER).

Pour prendre en compte la situation des salariés qui ont subi la précarité, la pénibilité, ou les mobilités professionnelles, un débat est nécessaire sur le système de retraites, afin de le rendre plus juste et pérenne dans le cadre d’une réforme d’ensemble.

Décret Retraites

Lire la suite